www.auracan.com
 
Philippe Geluck

Voilà près de 18 ans que Philippe Geluck anime Le Chat, son personnage fétiche. L'Affaire Le Chat est le onzième recueil des pensées philosophiques de cet étrange animal, qui boit du Muscadet chez Roger. Loin de s'essouffler, l'auteur, qui est aussi chroniqueur en télé (On a tout essayé et Vivement Dimanche France 2) et en radio (On va s'gêner sur Europe 1), parvient toujours à nous surprendre et à nous faire rire.
Nous avons voulu en savoir plus sur cet homme qui manie l'humour avec beaucoup de talent.


Quatrième de couverture du Chat au Congo

En 1993, sortait le cinquième volume du Chat, intitulé Le Chat au Congo, dont la couverture faisait référence à celles des aventures d'un célèbre reporter. Huit ans et six albums plus tard, nous retrouvons une couverture rappelant le même univers, celui de Tintin et Milou. Détail amusant, sur le quatrième de couverture du Chat au Congo, vous annonciez un dixième tome appelé "Le Chat en Amérique"...
Effectivement, le dos de couverture du Chat au Congo était un pastiche du quatrième de couverture des albums de Tintin. J'y donnais, en effet, les albums parus et ceux à paraître. Mais je n'ai plus du tout pensé à cela lorsque j'ai conçu la couverture du nouvel album. L'image que j'avais en tête en la réalisant provient du début des Cigares du Pharaon. Tintin et Milou sont à Port Sahib sur un paquebot dans une position proche de celle que j'ai dessinée. Je n'ai pas été revoir la case dans l'album. C'est juste une citation, cela ne se veut pas être un pastiche ou une copie.

Tintin vous a marqué à ce point ?
Oui, évidemment. Je suis indécrotablement tintinolâtre. Mais je suis arrivé à m'en détacher aussi. (Rires). C'est mon héros d'enfance, comme Dartagnan est mon héros de littérature, comme Zorro a été mon héros de télévision.

On peut lire en page de garde "Le nom de Milou est emprunté de l'oeuvre de Hergé avec l'accord de la S.A. Moulinsart". Qui a eu l'idée de cette note ?
C'est une précaution de l'éditeur. Voyant ma couverture, il m'a appelé avant de lancer l'impression. Puisque Milou est devenu marque déposée et qu'il s'agit d'une citation non équivoque, cela aurait pu générer une mauvaise humeur. Par prudence, on a demandé l'aval de la Société Moulinsart. Bien évidemment, ils nous ont dit "oui" de façon toute spontanée.

Ne trouvez-vous pas que c'est pousser le bouchon un peu loin ?
Pour Le Chat au Congo, Fanny Remi avait trouvé l'idée très amusante. Même pour la quatrième de couverture, il n'y avait aucun souci.
Comme ils ont été sympathique avec moi, je n'ai pas envie de rentrer dans ce débat-là. Je trouve dommage d'être trop gendarme dans des domaines futiles. En Belgique, nous avons connu les manquements de la gendarmerie dans des affaires célèbres... Concentrons-nous sur les choses importantes.

 

 
1
2
4
Page suivante
 
Copyright Auracan, 2001
Tous droits réservés
Contact: info@auracan.com