Auracan » chroniques » Old Pa Anderson
Old Pa Anderson, par Yves H., Hermann, collection Signé (Le Lombard)

Old Pa Anderson

Scénario : Yves H.
Dessins et couleurs : Hermann

Le Lombard, collection Signé

Dernier baroud

État du Mississippi, 1952. Toute sa vie, Anderson a courbé l'échine. Sa petite fille a été assassinée il y a quelques années. Le vieux Noir sait depuis toujours que les coupables sont des Blancs et que la justice ne les retrouvera jamais. Mais hier, la femme d'Anderson est morte de vieillesse. Et aujourd'hui, il n'a plus rien à perdre...

C'est l'histoire d'une vengeance, du dernier baroud d'un grand-père désespéré. Retrouver, enfin , le corps de sa petite-fille assassinée et faire justice. Une justice que la loi semble ignorer. L'histoire de Old Pa Anderson aurait pu donner lieu à un western, mais elle se déroule dans les années 50', dans une Amérique ségrégationniste dans laquelle on ferme facilement les yeux sur le statut profondément injuste des Noirs. Et au cours de cette dernière nuit de Old Pa Anderson, c'est toute cette colère, jusque-là retenue, qui va s'exprimer, aboutissement d'un climat de haine raciale officiellement institué.

Yves H. développe une nouvelle fois un scénario qui convient parfaitement à Hermann. On connaît la sensibilité du dessinateur face à certaines injustices et il ne pouvait trouver que l'occasion d'exprimer une fois de plus son talent dans cet épisode particulièrement sombre. Le climat est lourd, comme certains silences que le duo exploite avec brio. Yves H. laisse alors seulement le dessin s'exprimer, sur certaines planches muettes ou presque. De quoi s'attarder avec un plaisir admiratif sur le dessin d'Hermann et ses couleurs directes dont, au fil des années, il est devenu un maître.

Dès que Old Pa prend la route, on sait qu'il y a peu de chance qu'il trouve une issue à son itinéraire sanglant. Sa victoire est pourtant de se redresser, de ne plus courber le dos, contrairement à certains de ses amis... Le duo Huppen père et fils nous a habitués à des albums âpres mais qui ne peuvent laisser indifférent. Old Pa Anderson poursuit dans cette voie en étant à la fois touchant et secouant !

Un dossier documentaire complète l'album. Il comporte notamment plusieurs extraits de témoignages de cette époque quant à la ségrégation et sa violence. La réalité, en cruauté, n'avait rien à envier à cette fiction en BD.

Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens

Des mêmes auteurs :

Sans pardon, par Yves H., Hermann Station 16, par Yves H., Hermann Bernard Prince - T18: Menaces sur le fleuve, par Yves H., Hermann Le Diable des 7 Mers - T2, par Yves H., Hermann

Du même dessinateur :

Jeremiah - T28: , par Hermann Jeremiah - T32: , par Hermann Afrika, par Hermann

À lire également :

Pour en savoir plus : le site officiel d'Hermann

22/01/2016